Nos races

Epagneul Breton

En quelques mots...Peu de chiens français peuvent se permettre d’aligner une telle notoriété sur le plan international. Cela est du en grande partie aux aptitudes et aux qualités comportementales de ce petit épagneul « de Bretagne ». HistoireOriginaire du centre de la Bretagne, il est numériquement le chien d’arrêt français le plus populaire en France et à l’étranger. C’est probablement l’un des plus vieux chiens de type épagneul, amélioré dès le début du XXème siècle par divers croisements et sélections. Un projet de standard de la race élaboré à Nantes en 1907, fut présenté et adopté lors de la première Assemblée plénière du Club à Loudéac le 7 juin 1908. Ce fut le premier standard du « Club de l’Epagneul Breton à courte queue naturelle ».C’est le plus petit des chiens d’arrêt, de type braccoïde à queue courte ou sans queue. Harmonieusement construit sur une ossature solide sans être grossière, il présente un ensemble compact et râblé tout en demeurant élégant. Vigoureux, son regard est vif et son expression intelligente.

Berger Belge Malinois

En quelques mots...Le Berger Belge avec ses quatre variétés distinctes, les poils longs Groenendael et Tervueren, le poil court Malinois et le poil dur Laekenois, est une famille parfaitement distincte dans notre paysage canin. Le Berger Belge est un chien médioligne, harmonieusement proportionné, alliant élégance et puissance, de taille moyenne, de musculature sèche et forte, inscriptible dans un carré, rustique, habitué à la vie en plein air et bâti pour résister aux variations atmosphériques si fréquentes du climat belge. Par l’harmonie de ses formes et le port altier de la tête, le chien de Berger Belge doit donner l’impression de cette élégante robustesse qui est devenue l’apanage des représentants sélectionnés d’une race de travail.HistoireLe Berger Belge est un chien vigilant et actif, débordant de vitalité et toujours prêt à passer à l’action. A l’aptitude innée de gardien de troupeaux, il joint les précieuses qualités du meilleur chien de garde pour la propriété. Il est, sans nulle hésitation, l’opiniâtre et ardent défenseur de son maître. Il réunit toutes les qualités requises pour être un chien de berger, de garde, de défense et de service. Son tempérament vif et alerte et son caractère assuré, sans aucune crainte ni agressivité, doivent être visibles dans l’attitude du corps et l’expression fière et attentive de ses yeux étincelants. On tiendra compte du caractère « calme » et « hardi » dans les jugements.C’est entre 1891 et 1897 que la race naît officiellement. Le 29 septembre 1891 se fonde à Bruxelles le « Club du Chien de Berger Belge » et la même année encore, le 15 novembre, le Professeur A. Reul organise à Cureghem un rassemblement de 117 chiens, ce qui permit d’effectuer un recensement et d’opérer un choix des meilleurs sujets. Les années suivantes commence alors une vraie sélection.

Dalmatien

En quelques mots...Sous sa robe célébrée tant sur le petit que le grand écran, le Dalmatien est avant tout un sportif, polyvalent, capable d’évoluer dans de nombreuses disciplines. En passant du Groupe IX au Groupe VI, les responsables de son standard ont voulu souligner qu’il s’agit d’un chien actif et capable de prouesses dans différentes disciplines. Ce qui signifie qu’il ne pourra pas se satisfaire d’une vie oisiveHistoireEn Grande-Bretagne, les premiers sujets importés au début du XXème siècle étaient surnommés chiens de cocher. Rapidement, les Anglais se rendirent compte que ce chien original à bien des égards, était un sportif accompli. Ils rédigèrent le premier standard et fondèrent les bases d’une sélection moderne de la race. Le Dalmatien est un chien harmonieusement proportionné qui se distingue par des taches nummulaires qui frappent l’œil. Il est vigoureux, musclé et vif. D’une silhouette symétrique aux lignes pures, il n’est en rien grossier ni lourd et en tant qu’ancien chien de cocher peut faire preuve de beaucoup d’endurance à vive allure